ACTUALITES



Des hydrocarbures dans nos aliments.

Des hydrocarbures dans nos aliments.

Le 16 janvier 2017, la Commission Européenne a adopté une nouvelle recommandation (Recommandation EU 2017/84) visant à réduire voire à éliminer toutes traces d’huiles minérales (MOH) dans les emballages alimentaires.

Les hydrocarbures d'huiles minérales (MOH) sont des composés chimique provenant essentiellement du pétrol brut, mais ils sont également produits par synthèse à partir du charbon, du gaz naturel et de la biomasse.

Ces huiles minérales (MOH) sont des mélanges d’hydrocarbures aliphatiques (MOSH) et d’hydrocarbures aromatiques (MOAH). L'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a conclu que les MOAH peuvent agir comme des cancérogènes génotoxiques tandis que certains MOSH s'accumulent dans les tissus humain et sont susceptibles d'avoir des effets néfastes sur le foie.

Ces MOH peuvent être présents dans les denrées alimentaires par contamination environnementale, via des lubrifiants des machines utilisées pour la récolte et la production de denrées alimentaires, les auxiliaires technologiques, les additifs alimentaires et les matériaux en contact avec les denrées alimentaires tels que les papiers et  les cartons recyclés ou non d'emballage. Ces derniers étant soupçonné de contribuer de manière significative à l'exposition de ces huiles minérales.

Dans cette recommandation, la commission européenne, indique à tous les états membre et  les professionnels producteurs, transformateurs et distributeurs de matériaux en contact avec des denrées alimentaires de surveiller la présence des huiles minérales (MOH) dans les denrées alimentaires courant 2017 et 2018.

Les produits concernés sont les graisses animales, le pain et les viennoiseries, les produits de boulangerie fine, les céréales pour petit-déjeuner, les confiseries (y compris le chocolat) et le cacao, la chair de poisson, les produits à base de poisson (poisson en conserve), les céréales pour l'alimentation humaine, les glaces et les desserts, les graines oléagineuses, les pâtes alimentaires, les produits dérivés de céréales, les légumineuses, les saucisses, les fruits à coque, les huiles végétales ainsi que les matériaux en contact avec les denrées alimentaires utilisés pour ces produits.

A l'heure d'aujourd'hui aucune limite n'est imposée bien que des propositions de valeurs seuils ont été émises.

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations ou dans le cadre de la réalisation d'un plan de réduction.

Un plan de réduction efficace passe par une bonne connaissance des différents contributeurs des huiles minérales sur la chaine de production et de distribution. Elle peut s’acquérir par des campagnes de caractérisation des intrants (échantillonnages et quantifications) qui permettront d’identifier les sources et de prioriser les actions, apporter des évidences tangibles aux contributeurs et quantifier l’impact des réductions éventuelles.

Article paru le 13/03/2017

Abonnez-vous au flux d'actualité de emp-micropolluants.fr : Actualités de emp-micropolluants.fr
comment ça marche ?
Toute l'actualité de emp-micropolluants.fr